L’expertise P7 Le support de démocratisation du traitement de l’information d’intérêt général : des constats (Problématiques, Potentialités et Paradoxes) et des projets (Priorités, Protocoles et Programmes). l’ensemble permet de formuler et concrétiser une Proposition directement inter-citoyenne, en réelle cohérence démocratique . La méthode P7 permet la structuration efficiente de nos voix et voies politiques, le passage du vote « représentatif » àproposition politique citoyenne fonctionnelle et la codéfinition de l’intérêt général. C’est le coeur de la gouvernatique, de la proposition de l’AB : de la concrétisation du principe démocratique par équité d’établissement des besoins et possibles. L’enjeux prédéterminant, pour un changement sensé de paradigme, est de permettre par une application et une blockchain appropriée, de massifier ses potentialités.

Une Proposition P7 est donc basée sur un questionnaire de définition des Problématiques, paradoxes et potentialités, et des priorités, protocoles et programmes, pour chaque thématique d’intérêt général.

Elle représente un outil d’expression individuelle et structurelle, des opinions citoyennes, en vue de leurs mutualisation démocratique, au travers du développement des méthodologies et des supports médiatiques les plus propices: à la multiplication, au référencement et à la rationalisation collective des analyses P7. La méthode P7 doit ainsi offrir un outil de démocratisation continue de la définition des enjeux d’intérêts généraux, et de la gestion du bien commun.

Bien entendu, dans une société supposée organisée pour optimiser sa rationalité, chaque problématique éludée, et chaque potentialité inexploitée, constitue une situation paradoxale : une source de problématiques et de potentialités.

Le postulat de la logique P7 est que la confusion et la division face aux urgences actuelles, démontrent le besoin fondamental de méthodes maïeutiques, favorisant une plus vaste conscientisation des enjeux.

Ce besoin de cohérence politique: de développement et d’optimisation de notre objectivité et de notre créativité, doit être comblé par la mise en place d’outils de gouvernance participative : de mutualisation transparente des constats et des propositions, pour la reconnaissance collective des incohérences, et la réinvention efficiente des processus, de concrétisation du principe démocratique, de définition des potentialités du patrimoine collectif et de son développement.

La structure de la logique P7 facilite le recul sur l’information, ainsi que la clarification et la mise en parallèle des opinions. la distinction et préceptes (qui peuvent être, points par points, optimisés par un focus P7 spécifique). Elle permet la capitalisation des efforts de définition des problématiques et des potentialités, et la hiérarchisation démocratique des priorités.

Bien davantage que l’ontologie « thèse, antithèse, synthèse », cette structure de l’information favorise la recherche de la cause des symptômes, et la conceptualisation individuelle et collective, d’alternatives: de solutions générées par un emploi rationnel de nos réelles capacités démocratiques; protocolaires et de communicationnelles.

Deux autres méthodes simples complètent le triptyque méthodologique de la méthode 3D (de Démocratisation du Développement Durable) : Les processus RCE et le principe 3/3:

La légitimité démocratique du processus de gestion des ressources collectives pour le développement, ainsi que l’extrême importance des enjeux de la mondialisation, appellent en effet une émulation citoyenne, une fédération des avis, des compétences et des connaissances, pour une nouvelle organisation de nos potentialités. C’est là la vocation de la méthode P7, complémentaire au processus RCE (de Recherche, de Communication, et d’Expérimentation continues, des voies de démocratisation des modes de DD). Les cycles RCE permettent une amélioration continue de nos expertises P7, et le principe 3/3 favorise un focus sur les points clefs de notre développement sensé, par notre entre conscientisation de nous réelles potentialités.

Le reste des solutions 3D ont le même objectif : il s’agit d’une proposition d’actualisation constitutionnelle: d’un outil de fédération pour la recherche d’objectifs communs, et de méthodes démocratiques adaptées au contexte actuel.